Söldnerschild

Söldnerschild

  Gérald Mercey  

 (120)    (0)    0

  Joué

Söldnerschild (Saturn)

Développeur : KOEI

Éditeur : SEGA

Date de sortie : 25 septembre 1997

Söldnerschild est encore une fois une rareté qui fait regretter la Saturn et l’absence de foi en ses capacités de séduction du public occidental de la part de SEGA, puisque ses meilleurs titres sont restés au Japon. Bon, quand je dis « les meilleurs » je m’emporte peut-être un peu vite.

Soldnerschild

Soyons francs : Söldnerschild n’est pas à mettre entre toutes les mains. Vous avez déjà pu le voir avec Wachenröder et ma critique du 10 février : les Japonais adorent les noms allemands. Ici, le titre signifie « le sceau du mercenaire » (ou le bouclier du mercenaire, ça fonctionne aussi) et annonce la couleur : ça va saigner.

Le scénario reprend des noms occidentaux (Clovis, Charles VIII et Charles IX, la Ligurie…) et en fait n’importe quoi, ne vous attendez pas à une once de véracité historique là-dedans. Vous devrez simplement – enfin, ce sera difficile – faire comme d’habitude chez KOEI : unifier les six royaumes qui se font la guerre et que personne n’arrive à mettre d’accord. Sauf que cette fois, exit la diplomatie comme dans les Sangokushi, et bonjour la stratégie pure.

Verdict : 13/20

Söldnerschild est monstrueusement complexe (normal, c’est un jeu KOEI). Le temps est compté, les stratégies à assimiler en japonais sont loin d’être simples, vous devez tout de même visiter quelques villes pour acheter de quoi faciliter la progression de votre armée… Tout cela pour finir par résoudre des affrontements en pur T-RPG qui seront loin d’être aisés. C’est le rêve de tout fan du genre, je ne vous le cache pas. Malheureusement, la réalisation est loin d’être mirifique, j’ose même écrire que c’est vilain : de la 3D moche, des dialogues très statiques et une intrigue qui peine à s’installer. Boudé sur Saturn, il eut pourtant un succès certain sur PlayStation (il fut même réédité deux fois), sous le nom de Söldnerschild Special. Bonus : les artworks sont de l’excellentissime dessinatrice Ayami Kojima. Oui, c’est pour ça que vous avez l’impression de voir Castlevania : Symphony of the Night quand vous regardez la jaquette de Söldnerschild.

Retrouvez An RPG a Day sur Facebook et Instagram

 (120)    (0)    0

Votre commentaire a été envoyé avec succès. Merci d'avoir commenté!
Laissez un commentaire
Vous ne pouvez pas poster de commentaire car vous n'êtes pas connecté en tant que client

Commentaires de Facebook

Articles de blog récents Flux RSS

Final Fantasy III (Super Nintendo)
Final Fantasy III (Super Nintendo)
Final Fantasy III (Super Nintendo) Développeur : Square Éditeur : Square Date ...
 21/06/2024  (16)    (0)    (0)
Final Fantasy VI (Super Famicom)
Final Fantasy VI (Super Famicom)
Final Fantasy VI (Super Famicom) Développeur : Square Éditeur : Square Date de...
 20/06/2024  (18)    (0)    (0)
Wonder Boy: The Dragon's Trap (Switch, PS4, Xbox One)
Wonder Boy: The Dragon's Trap (Switch, PS4, Xbox One)
Wonder Boy: The Dragon's Trap (Switch, PS4, Xbox One) Développeur : Lizardcube Édit...
 19/06/2024  (12)    (0)    (0)
Fushigi no Dungeon : Furai No Siren GB / Shiren the Wanderer GB : Monster of Moonlight Village (Game Boy)
Fushigi no Dungeon : Furai No Siren GB / Shiren the Wanderer GB : Monster of Moonlight Village (Game Boy)
Fushigi no Dungeon : Furai No Siren GB / Shiren the Wanderer GB : Monster of Moonlight Village (Gam...
 18/06/2024  (23)    (0)    (0)
Fushigi no Dungeon 2 : Fūrai no Shiren / Mystery Dungeon : Shiren the Wanderer (Super Famicom)
Fushigi no Dungeon 2 : Fūrai no Shiren / Mystery Dungeon : Shiren the Wanderer (Super Famicom)
Fushigi no Dungeon 2 : Fūrai no Shiren / Mystery Dungeon : Shiren the Wanderer (Super Famicom) ...
 17/06/2024  (25)    (0)    (0)

Afficher tous les articles

Rechercher dans le blog